Auteur : Rejeb Dhaoui Edition 2016


    Un roman retraçant mes mémoires marquées par quarante ans d'histoire, de secrets d'époque et de vie communautaire des différentes ethnies ayant participé à la richesse économique, sociale et culturelle du Kef, situé au nord ouest tunisien et ce, sous le protectorat français.

Un récit passionnant plein d'anecdotes sur les rites tunisiens : la fête de la circoncision, la préparation de la mariée à sa nuit de noce, le paranormal, l'art et la culture keffois.

EDILIVRE EDITIONS. 188 pages.









Auteur : Camille Mifort Edition 2014


    26 avril 1881. A la vue de l’armée française qui campe sous ses remparts deux jours après avoir franchi la frontière algérienne, le Kef ouvre ses portes. Cinq jours après, une escadre française investit Bizerte à la surprise générale. Douze jours plus tard, le Traité du Bardo qui instaure le Protectorat Français en Tunisie est signé entre le général Bréart et Sadok Bey. Telle est l’Histoire officielle telle qu’elle a été rédigée par le Ministère de l’Armée à l’intention des historiens.

    Pourquoi une reddition si rapide d’une ville qui passait pour imprenable aux yeux des Tunisiens ? Pourquoi cette escadre a-t-elle attendu une semaine après le début des hostilités pour attaquer Bizerte ? Pourquoi la France a-t-elle attaqué la Tunisie, un pays ami, sans aucune déclaration de guerre?

    C’est à partir d’archives inédites du Ministère des Affaires Etrangères et de l’Armée de Terre française que l’auteur tentera de répondre à ces questions.

    Mais la conquête de la Tunisie ne s’arrêta pas en mai 1881. Trois mois après, c’est tout le Nord de la Tunisie qui se soulève contre l’occupant, emmené par un chef charismatique, Ali ben Amar. Les milliers de combattants qu’il mobilisera feront trembler la puissance militaire française avant de plonger dans l’oubli de l’Histoire officielle.

    Nulle plaque ne commémore les combats de Khanguet el Gdim et de Bordj Messaoudi où 200 Tunisiens trouvèrent la mort, fauchés par l’artillerie française. Les traces de ces combats sont pourtant encore visibles sur place, témoins muets de ces batailles oubliées de tous, mais racontées en détail par les militaires qui y participaient.

    130 ans plus tard, il nous en reste de magnifiques photos et illustrations (46 photos, 23 gravures et 10 cartes) rassemblées ici pour la première fois.

MC EDITIONS. 126 pages

    Ce livre, édité par MC EDITIONS, est paru en Septembre 2014 et est disponible dans toutes les librairies de Tunis ainsi qu'à la libraire NUMIDIA au KEF.









Auteur : Robert Linguagrossa Edition 2009


    "Né au Kef, l’auteur bilingue dès sa plus tendre enfance, a vécu dans la double culture et a partagé la vie des Tunisiens jusqu’à la proclamation de l’Indépendance. Il entreprend dans la première partie de cet ouvrage de faire revivre dans un récit-témoignage, à la façon d’un reportage a posteriori, les aspects essentiels de la vie citadine et rurale du Kef et ses environs. Il décrit avec beaucoup de détails les modes de vie, la culture populaire avec ses fêtes, ses spectacles de rue, dont certains hélas ont aujourd’hui disparu. L’auteur s’attache à faire revivre l’ambiance, l’atmosphère, les façons de vivre de 1936 à 1956.

    Il décrit aussi, jour après jour, la seconde guerre mondiale au Kef, en Tunisie, et pour la période de 1950 à 1956, il analyse la politique de la IVème République face au problème colonial et il rend compte de tous les évènements de la lutte pour l’Indépendance, dans la région du Kef et sur l’ensemble du territoire.

    Dans la seconde partie, l’auteur analyse les causes de l’échec de la décolonisation française et élargit ensuite sa réflexion de façon plus globale au colonialisme depuis l’Antiquité. Il poursuit avec l’examen de l’esclavagisme pratiqué d’une part, par les Européens en Afrique noire durant plus de trois siècles, et d’autre part, par le monde arabo-musulman durant quatorze siècles, au Moyen Orient, en Tunisie et en Afrique du Nord, pour mieux comprendre l’évolution des idéologies et leurs répercussions sur les sociétés d’aujourd’hui.

    Portant le plus grand intérêt au monde arabe, il poursuit par un examen des difficultés à accéder à la démocratie dans les pays arabo-musulmans et aborde le problème de la laïcité et de l’indispensable réforme, l’ijtihad, à engager par les musulmans pour mettre l’Islam en harmonie avec notre siècle. Il analyse le Coran et s’efforce de démontrer que la réforme est possible dans le strict respect des textes sacrés, pour le bien des musulmans et de la paix dans le monde.

    Enfin, à travers ce livre l’auteur, Robert Linguagrossa, rend hommage à sa terre natale du Kef et à la Tunisie, qui selon lui est devenue le pays le plus développé des pays arabo-musulmans, grâce à son engagement dans la modernité, à ses réformes et à son dynamisme économique."

    Ce livre, édité par les éditions Baudelaire de Lyon, est paru en Mai 2009 et est disponible dans toutes les librairies de France ainsi que sur le site de commande en ligne www.alapage.com.









Auteur : Camille MIFORT Edition 2008


    Pendant les 75 ans de l’occupation française, la ville du Kef a été une mine inépuisable pour les nombreux éditeurs de cartes postales qui se sont succédé dans la ville. Il est vrai que le site merveilleux de cette ville bâtie en amphithéâtre au pied du Djebel Dyr se prête à de magnifiques prises de vues. Et la richesse de son patrimoine architectural incite le visiteur à s’engager dans ses ruelles tortueuses à la recherche de ses basiliques romaines, de ses mosquées ou de sa forteresse. Il en reste des documents inestimables et magnifiques sur une Tunisie Française qui n’existe plus mais aussi sur une ville tunisienne qui sût attendre l’Indépendance pour prendre son essor.

    Partir à la recherche de tous ces lieux de mémoire est sans doute le meilleur moyen de sentir battre le cœur de cette cité. Certaines de ces vues ont bien sûr été bouleversées par les années mais les pierres en gardent encore la mémoire.

    Et qui mieux que ses anciens habitants pouvait commenter ces photos prises tout au long de la période du Protectorat français. Ils nous racontent leur vie dans cette petite ville de l’intérieur de la Tunisie. Ils nous disent leurs souvenirs d’enfance, leurs heures de classe dans l’école française ou dans l’école franco-arabe, ils évoquent les porteurs d’eau qui se bousculaient à la Source Romaine, les dimanches à l’église, les veillées de Ramadan, les emplettes dans le souk des Juifs, les soirées à la guinguette, les relations entre les différentes communautés, Français, Italiens, Juifs, Tunisiens, et surtout le bonheur simple de vivre dans un univers qui semblait immuable. Mais ils relatent aussi les heures sombres des années 1939 à 1943 où Italiens et Français s’affrontaient pour la domination du pays, et les années 1952 à 1961 où les Européens se découvrirent étrangers dans leur propre pays…

    Les trop rares écrivains qui ont mentionné la ville au début du siècle seront également cités comme témoins d’une époque trop lointaine pour avoir été vécue par des hommes toujours de ce monde.

    Ce livre, édité par MC EDITIONS à Tunis est disponible dans toutes les librairies de Tunis et à la librairie Numidia au Kef (Rue d'Alger) ainsi que sur ebay et sur le présent site (onglet "Commande du livre")









Auteur : Hamrouni Edition 2008


    "Watan el Kef s'inscrit dans la dynamique d'études et d'observation sur le patrimoine culturel de la Tunisie. Mais il traduit aussi, comme le note le professeur Mohamed Tlili en préface, un esprit de communion entre El Kef et l'auteur qui a séjourné dans cette ville pour l'aborder avec l'oeil de l'historien et la passion de l'homme de culture. Cette cohabitation d'esprit et de culture a produit ce livre destiné au grand public et ouvert sur plusieurs centres d'intérêt historique: récits de voyageurs et de géographes sur El Kef (Sicca Veneria), sites archéologiques, patrimoine rituel et culturel de la région...

    Sur l'histoire d'El Kef comme rapportée par les anciens historiens, l'auteur relève un possible remaniement de la page numide au vu des recherches et documents archéologiques récents.

    L'ouvrage révèle une capacité d'observation et d'analyse qui permet d'éveiller l'intérêt du lecteur, d'alimenter le débat sur les questions vitales sans toutefois négliger ce qui pourrait, par certains aspects, relever de l'anecdotique. Mémoire vive et position ouverte puisque l'ouvrage invite à découvrir l'authenticité d'un passé demeuré présent à travers certaines manifestations populaires, comme la célébration de la fête de "maïou"."
                                                                           (Source MosaiqueFM)







Auteur : Tahar AYACHI Edition 2007


    Edité par l'Office National du Tourisme Tunisien, ce guide touristique nous promène dans la ville actuelle en nous décrivant son patrimoine architectural (kasbah, remparts, mosquée Sidi Bou Makhlouf, Basilique, Musée des Arts et Traditions Populaires, Temple des Eaux, Basilique Saint-Pierre).

    La visite continue par la decription des lieux à visiter aux alentours, Hammam Mellegue, Ellès, Zanfour-Asuras, Mdeina-Althiburos, Table de Jugurtha, Jérissa, Nébeur, réserve naturelle de Sédine. Les arts et traditions locales ne sont pas oubliés par l'évocation des confréries, de l'artisanat, du costume traditionnel, de la chanson, du théâtre ou de la gastronomie.







Auteur : Cornelia SMET Edition 2007


    Petit recueil de contes, souvenirs et traditions glanés dans la région du Kef, préparation au mariage, habitudes autour de la naissance d'un enfant, nombreuses légendes (Hammam Mellegue, arbre aux loques, Sidi Mansour, Sidi Amor), remèdes transmis de bouche à oreille, témoignages, comment reconnaitre les heures de prière, etc...Le tout orné de très jolies photos du Kef et de ses alentours








AUTEUR : Abdelhamid LARGUECHE Edition 2005

    Largement inspiré du présent site, ce livre reproduit l'Histoire du Kef telle que l'ont révélée les recherches de l'historien Mohamed Tlili. Au sommaire de cet ouvrage,
- Balade à travers la medina et les alentours du Kef jusqu'à la Table de Jugurtha
- Histoire du Kef
- Voyage de Peyssonnel en 1724
- Description de Pellissier en 1853
- Communauté juive du Kef par Bernard Allali
- Le Kef sous la neige par Charles Monchicourt en 1905