EL-KEF
Sites touristiques

MAUSOLEE DE ALI TURKI
Texte de Mohamed Tlili

(Rue Maâraket el karama)

Situé dans la rue de Maaraket el Karama, à l’endroit de l’ancien cimetière des shorfa et de Houmit ahl el Orbus, le mausolée, plus connu sous le nom de Sidi el Mlayhi, abrite en fait la tombe du célèbre Ali et-Turki : père de Hsin bin Ali, fondateur de la dynastie husseinite (1705-1957).

Le mausolée où fut enterré Ali et-Turki est une simple turba occupant tout un îlot. Il se compose d’une petite cour avec un puits et une salle oratoire élevée sur des anciennes colonnes et des chapiteaux de l’époque romaine et recouverte d’une simple coupole centrale. La salle est composée de trois nefs et de trois travées. Elle se termine du côté sud par un petit mihrab. La tombe de Sidi el Mlayhi occupe, sous la coupole, l’espace central. Quant à celle d’Ali et-Turki elle est située au pied du mur nord. C’est un simple caisson en marbre surmonté d’une stèle en forme de turban.

 

Portrait de Ali Turki

Grec de Candie (Héraklion) en Crète, converti à l’Islam, Ali et-Turki était recruté en 1650 par l’armée tunisienne à l’époque de Murad Bey. Sa forte personnalité le désignait pour commander la place et les tribus frontalières du Kef. Fin politique, il avait su se rallier, par des mariages, deux des principales tribus de la région, les Shannouf et les Sharin. Des premiers, il s’est marié avec une femme dont il a eu Mhamed Bey (m. 1735), père de Ali Bacha (1735-1756), des seconds il s’est marié avec Gafsiya, fille d’el-Gazali, qui lui donnait Hsin bin Ali (1675-1740). D’après les registres fiscaux, Ali et-Turki, dont on ignore la date exacte du décès, serait, à la date de 1677, encore en exercice.

Armoirie de la Dynastie husseïnite